La suite

Et en effet ça ne s’annonce pas facile. On essai que depuis six mois (j’ai dit dix aux gynecos hin hin) mais vu mes cycles de 40-50 jours, j’ai pris la tête à mon cher et tendre pour consulter vite. Au début il disait décembre. Ensuite novembre. Ensuite « après les vacances ». Bref, probablement convaincu par mes larmes quasi-quotidiennes, début juin il est venu consulter avec moi. Plusieurs fois. J’avais promis de ne pas faire « mon marché de gyneco » comme il appelait ma tendance à changer de spécialiste souvent. Promis. Il a quand même accepté qu’on en voit deux et que l’on compare les approches (la vitesse d’action quoi). Premier consult d’à peine de quinze minutes dans une usine médicale avec Dr Deuxmille comme mon cheri l’a appelé, cent euros la consult (deux milles c’est l’objectif de la journée ;), j’ai pas pu en placer une. Echo express, il voit les kystes ovariens dont je connaissais déjà la présence mais dont tous les gynécos jusqu’ici m’avaient dit que ce n’était rien et Deuxmille, il suspecte une endométriose. Wohooo. 

La seule chose positive, il veut pas perdre du temps mais nous prescrit plein d’examens à faire, on se reverra ensuite. Irm pelvienne plus hysterographie plus bilan hormonal au J3 plus test de Huhner au J13 plus spermo. En sachant qu’on était au J15, je n’aurai aucune réponse supplémentaire avant un mois et demi, merci mes cycles de 50 jours.

Je commence à prendre des rdv pour mes examens et chéri à son unique contribution. Une semaine plus tard, un irm confirmant la présence des kystes endométriosiques sur l’ovaire gauche et sur le bord de l’uterus et un spermo « normal », consult avec gyneco bis et j’ai bien décidé de placer toutes mes questions; même si elle me jette dehors. C’est un coup de foudre. Dr Browneyes, je l’adore. Elle est patiente, regarde les clichés d’irm, me pose mille questions. Elle m’explique les différentes options deux fois, répond aux questions du chéri bien stressé et même si le bilan est loin d’être parfait, au moins nous avons un plan d’action.

Le voici: ayant passé l’irm la veille tard, je n’avais que les clichés, pas de compte rendu du radiologue. Elle veut que je fasse le bilan hormonal au J13 et une écho au J3 ainsi qu’une IRM mammaire et que nous retournons la voir ensuite. En fonction de la taille des kystes, deux voies possibles: si un des kystes mesure plus de 5cm, il faudra passer par une laparoscopie avant d’envisager la suite. Si ce n’est pas le cas, elle me mettre sous stimulation ovarienne légère en septembre (car qui dit cycles longs dit pas d’ovulation ou une ovulation de mauvaise qualité), test de Huhner au J13. Si tout va bien avec la glaire (je le trouve tellement glamour ce mot) et co, 3 mois sous stimulation. Si par contre cela semble compliqué, FIV dès le deuxième cycle. Mon problème c’est la double-complication: endo et problème d’ovulation (SOPK?) et du coup, elle ne veut pas perdre du temps. Je suis sortie mi-soulagée car au moins je savais où on allait et mi-en larmes parce que c’est quand même vachement mais vachement dur quand on se rend compte qu’on y arrive pas de façon traditionnelle comme tout le monde. Je vous parle même pas de la culpabilité que je ressens par rapport au fait que le spermo du chéri est nickel.

Bref. Je lis sur la saloperie d’endo (modéré dans mon cas) et en fonction de mes lectures je suis paniquée et déprimée ou au contraire, je sens qu’il y a des choses que je peux faire et j’ai de l’espoir.

Le « si jamais rien ne marche »…Ca, j’ose même pas y penser.

J’ai pas envie de voir des gens, vraiment pas et je sens que j’arrive à faire le strict minimum, me lever le matin, aller au travail, rentrer. Faut pas me demander plus.

L’attente et l’incertitude, c’est elles que je déteste le plus. Nouveau rdv avec DRs Browneyes (Et Deuxmille si on veut y retourner) dans un mois, comment tenir?

J’aurai le compte rendu normalement aujourd’hui au courrier, au moins je verrai la taille de ces saloperies de kystes… Inspirer, expirer. Il y a des jours où c’est tout ce que j’arrive à faire. 

Le lendemain, après une soirée remplie de larmes et de désespoir. J’ai effectivement bien reçu le compte-rendu de l’irm pelvienne est le lire sans rien y comprendre n’était pas la meilleure idée que j’ai eue. Des mots barbares comme endometriose profonde, adenomyse et ligament utéro-sacré…. quelques recherches Doctissimo et panique totale. Le moment où chéri est rentré, la seule chose que j’avais à lui dire était « si on n’a pas de bébé à cause de moi, je ne veux pas vivre ». Ca lui a pris une heure de me rassurer, il a appelé son frère (médecin généraliste) qui pense qu’il faudra opérer ou suivre un traitement hormonal. Certes, il est pas spécialiste… Opération, je m’en fous. Certes ça me fait peur mais j’accepterai. Traitement hormonal ça me fait mille fois plus peur. Déjà la durée qui semble longue et qui va retarder les choses (quoiqu’on est plus à quelques mois près) et surtout les effets secondaires. Ne me voyant pas attendre un mois pour savoir quelle était la suite envisagée (ah oui, au moins une bonne chose, les kystes sont beaucoup plus petits que ceux de 5 cm qui nécessitent opération selon Dr Browneyes), j’ai envoyé le compte-rendu à Browneyes et à Deuxmille (qui, s’il le lit, m’enverra probablement une facture). On verra si j’aurai un retour. Inspire, expire. J’ai du mal.

2 réflexions sur “La suite

  1. Je serai là, compte là dessus…..
    Aucune de nous ne connait la durée du voyage (de la galère) dans laquelle elle s’embarque…… Mais cette route est aussi pleine d’affection de la part des copinautes de galère, qu’elles soient enfin sur le chemin de la maternité ou encore sur le quai, comme toi et moi…… Cette route est aussi une expérience où l’amour peut se fortifier et où l’on apprend à accueillir ce qui se présente, patienter et prendre du recul…… Je suis comme toi et comme beaucoup: je ne fais que commencer à me rendre compte de tout cela…. Je fais une Hysteroscopie vendredi prochain pour zoomer sur un probable fibrome (8 mm) qui fout la grouille dans mon petit utérus (5cm x5cm)…. Je connais bien la culpabilité…. Je vis avec desormais depuis la grossesse non évolutive qui nous a mis la puce à l’oreille la semaine dernière…….. Bises, tiens moi au courant…

    • Merci, tu peux pas savoir à quel point ton message me touche! Et heureusement que les copinautes sont là, j’ai jamais eu autant besoin de partager et disons que les amies tombées enceinte au pire le deuxième cycle peuvent moyennement comprendre la frustration liée à cette bataille.
      Je ne suis qu’au début de parcours mais je ressens déjà l’humilité et l’acceptation que l’on doit adopter pour tenir le coup.
      Bon courage, j’espère que ton fibrome sera vite opéré, tiens-moi au courant aussi! Bisous

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s